Close

Attentes générales envers les thérapeutes respiratoires offrant de la formation

Attentes générales envers les thérapeutes respiratoires
offrant de la formation

Il est essentiel que les thérapeutes respiratoires comprennent que la formation est une responsabilité partagée par tout leur entourage (patients/clients, autres membres de l’équipe de soins de santé). Le thérapeute respiratoire et l’apprenant sont tous les deux responsables de leurs actions et ont une responsabilité envers les patients/clients à qui ils offrent des soins, ainsi qu’envers leur établissement, organisme de réglementation et autres intervenants concernés. Les thérapeutes respiratoires offrant de la formation doivent :

  1. Établir si la formation est appropriée
  2. Maintenir des normes de pratique professionnelles
  3. Comprendre la distinction entre la formation et la délégation
  4. Veiller à la sécurité et à la qualité des soins du patient/client
  5. Tenir une documentation appropriée

1. Établir si la formation est appropriée

Le thérapeute respiratoire doit se demander sérieusement si fournir la formation est dans le meilleur intérêt des patients/clients dont il a soin en :
9
S’assurant que la procédure/tâche enseignée s’avère appropriée par rapport aux antécédents et à l’expérience de l’apprenant;
9
Tenant compte des objectifs et des attentes de l’apprenant à l’égard de l’apprentissage.
Dans certaines circonstances, il n’est pas approprié d’enseigner à d’autres personnes, notamment :
9
Le thérapeute respiratoire ne possède pas les compétences requises (connaissances, aptitudes et jugement) pour exécuter et enseigner la procédure ou la tâche.
9
Le thérapeute respiratoire a des motifs raisonnables de croire que l’apprenant ne possède pas les compétences requises (connaissances, aptitudes et jugement) pour exécuter la procédure.
9
Enseigner à une autre personne pourrait mettre le patient/client à risque de recevoir des soins inférieurs à la norme optimale.

VEUILLEZ PRENDRE NOTE :

Peu importe la simplicité apparente d’une procédure, les thérapeutes respiratoires ne doivent pas présumer de la compétence d’une personne à l’exécuter. S’il croit qu’un apprenant ne sera pas en mesure d’obtenir les compétences nécessaires à l’exécution d’une procédure donnée, le thérapeute respiratoire doit réfléchir à la formation et au niveau de compétences de l’apprenant.

Si, après avoir pris ces facteurs en considération, on ne peut trouver et résoudre la cause, il vaut mieux ne pas fournir l’enseignement

​2. Maintenir des normes de pratique professionnelles

 

Les thérapeutes respiratoires doivent fournir la formation au mieux de leur capacité en :
9
Fournissant des commentaires justes et appropriés aux apprenants
9
Encourageant constamment les apprenants à fournir leurs commentaires
9
Se comportant en tout temps de manière honorable, éthique et professionnelle

3. Comprendre la distinction entre la formation et la délégation

La formation constitue un élément essentiel de la délégation; toutefois, la formation ne nécessite pas toujours la délégation. La principale différence réside dans le degré de responsabilisation de l’éducateur, qui est plus élevé avec la délégation.
 EDUCATIONdélégation
DéfinitionFournir des instructions. Peut comprendre l’établissement des compétences nécessaires pour exécuter une procédure.Dispenser de l’enseignement, de même que le transfert de l’autorité légale d’exécuter un acte autorisé et un processus pour s’assurer de la compétence initiale et subséquente.
ApplicationNe se rapporte pas de façon précise à un acte contrôlé. Peut s’appliquer à toute procédure ou activité.Interventions qui constituent des actes autorisés seulement.
Qui peut l’exécuterLes thérapeutes respiratoires qui répondent aux conditions décrites dans la section « Attentes générales envers les thérapeutes respiratoires offrant de la formation ».Les thérapeutes respiratoires disposent de l’autorité, de la compétence et remplissent les conditions requises pour enseigner.
Pour obtenir plus de renseignements sur la délégation, voyez les Lignes directrices de pratique Délégation des actes contrôlés.

4. Veiller à la sécurité et à la qualité des soins du patient/client

S’assurer d’offrir des soins optimaux aux patients/clients est l’aspect le plus important de la formation. Les thérapeutes respiratoires doivent :
9
Veiller à l’autonomie et la confidentialité des patients/clients
9
Posséder les compétences requises (connaissances, compétences et jugement) pour exécuter la procédure ou la tâche enseignée
9
Renforcer les meilleures normes de pratique
9
Intervenir dans les situations où la sécurité ou le bien-être des patients/clients pourrait être à risque

5. Tenir une documentation appropriée

La documentation sert de preuve qu’une activité de formation a eu lieu et décrit ce qui s’est passé au cours du processus d’apprentissage. La documentation des activités de formation doit englober les détails suivants :
9
Date et heure
9
Description de l’activité ou de la procédure enseignée
9
Liste des personnes ou apprenants à qui vous avez enseigné (de préférence avec les signatures)
9
Une copie des matériels d’enseignement distribués aux apprenants

PAR EXEMPLE : 

Un thérapeute respiratoire est le seul de sa profession qui travaille dans un hôpital rural. On lui demande d’enseigner à tout le personnel médical et infirmier le fonctionnement de la nouvelle machine BiPAP dont l’établissement a fait l’acquisition. La plupart des apprenants n’ont jamais utilisé d’appareil à pression positive non invasive et le personnel infirmier et médical devra utiliser l’appareil lorsque le thérapeute respiratoire ne travaille pas (les soirs et les fins de semaine). Le thérapeute respiratoire conçoit une trousse de formation complète qu’il présente au personnel à plusieurs dîners-conférences (à la fois verbalement dans le cadre des séances de formation et sous forme de document). Le thérapeute respiratoire tient une feuille de signatures pour tous ceux qui assistent à la formation et créée des instructions par étapes sur la méthode servant à initier, maintenir et arrêter la pression positive non invasive, lesquelles sont conservées avec l’appareil.

Une copie des documents de formation, des feuilles de signatures et des feuilles d’instructions se trouve dans la documentation que le thérapeute respiratoire conserve comme preuve de l’éducation fournie.

GLOSSAIRE

Actes autorisés : Acte contrôlé ou partie d’un acte contrôlé dont l’exécution par un professionnel de la santé est autorisée dans une loi sur une profession de la santé [la Loi sur les thérapeutes respiratoires autorise ceux-ci à exécuter cinq actes dérivés de trois actes contrôlés définis dans la LPSR].

Membre(s) : Thérapeute respiratoire inscrit auprès de l’OTRO. Cela comprend les thérapeutes respiratoires diplômés (GRT), les thérapeutes respiratoires auxiliaires (limités)(PRT) et les thérapeutes respiratoires inscrits (RRT).

RÉFÉRENCES
  1. College of Nurses of Ontario. (2002). Professional Standards. Extrait de : https://www.cno.org/globalassets/docs/prac/41006_profstds.pdf
  2. College of Physicians and Surgeons of Ontario (2021) Professional Responsibilities in Medical Education. Extrait de : https://www.cpso.on.ca/Physicians/Policies-Guidance/Policies/Professional-Responsibilities-in-Medical-Education
  3. Health.Vic (2020) The Best Practice Clinical Learning Environment (BPCLE) Framework (health.vic.gov.au). Extrait de : https://www.health.vic.gov.au/education-and-training/best-practice-clinical-learning-environment-bpcle-framework